Bourvil – A Bicyclette

Une chanson d'amour années 40 en forme de quiproquo

« A bicyclette » est une chanson interprétée par Bourvil, sortie en 1947. Avec son humour joyeux caractéristique, Bourvil nous conte une conversation galante avec une jeune femme qu’il tente de séduire. Espiègle comme toujours, il feint de ne pas comprendre lorsque celle-ci lui dit qu’il est un coureur de jupons. Faussement naïf, il affirme que s’il est un coureur, ce ne peut être qu’à vélo. Les jeux de mots s’enchainent et alors qu’il semble parvenir à séduire sa belle cycliste, son « vélo se dégonfle ». Texte sur l’amour spontané, teinté de légèreté et porté par le talent de Bourvil, il devient l’un des classiques de son répertoire.

Un succès qui installe la carrière de Bourvil

La carrière de Bourvil débute en 1945 avec le film « La ferme du pendu » dans lequel il interprète sa première chanson à succès « Les crayons », composée par Etienne Lorin. Deux ans plus tard, il interprète « A bicyclette » qui vient confirmer son rang de vedette d’après-guerre grâce à un style poétique, à la fois candide et coquin, qui convient parfaitement à son époque. Suivront des chansons désormais célèbres comme « A Joinville-le-Pont » ou « La tendresse » qui feront de lui l’un des artistes préférés des français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>